Formations > Packaging > Le DUT Packaging


Interview Benoît - Ingénieur Développement d'Emballages

imageBenoît, promo  2007, Ingénieur développement emballages chez Danone Research



Qu'as-tu fait avant Packaging ?

J'ai fait un bac S.

Pourquoi es-tu venue en DUT Packaging ?

Je voulais faire des études supérieures, et notamment une école d'ingénieur. J'ai hésité entre deux cursus, passer par la prépa ou par un DUT. Mon choix s'est finalement porté sur l'IUT. Pour le côté concret des études et la possibilité de m'arrêter après le DUT ou de faire une licence Pro à la place de l'école d'ingénieur.

Quels sont les points forts du DUT Packaging ?

Son gros atout c'est son aspect spécifique (axé emballage) mais aussi très large (on peut travailler dans tous les domaines, sur tous les matériaux...).

Les professionnels de l'emballage portent d'ailleurs un regard plutôt positif sur le DUT Packaging malgré le fait que la formation reste méconnue.

Qu'as-tu fait après ton DUT Packaging ?

J'ai intégré l'école d'Ingénieur ESIReims juste à ma sortie du DUT. C'était pour moi la suite logique.

As-tu éprouvé des difficultés pour trouver en emploi ?

En fait, je suis rentré chez Danone pendant mon stage entre ma 2ème et 3ème année d'ESIReims. J'étais alors stagiaire en usine et j'ai travaillé sur un projet de développement avec une personne qui est maintenant un collègue. J'ai effectué mon stage de fin d'étude chez Danone au centre de recherche (mon lieu de travail actuel). J'y ai été embauché juste après mon stage de fin d'études. Mais j'avais malgré tout passé des entretiens dans d'autres entreprises (PUIG, l'Oréal, Nestlé...) pour assurer mes arrières.

Que fais-tu maintenant ?

Mon travail a pour but le suivi de projet packaging du brief (instructions données concernant le produit) initial jusqu'à la mise en linéaire.

Le brief initial peut venir du marketing pour des projets d'extension de gamme ou d'innovation. Il peut venir des achats pour des projets permettant de réaliser des économies (réduction de grammages, duplication de fournisseur...) ou des usines pour des projets d'amélioration.image

À partir du brief, j'évalue la faisabilité technique, consulte les fournisseurs pour qu'ils m'apportent une réponse technique, propose la solution au demandeur et réalise les essais d'homologation sur ligne de conditionnement.

Tous ces projets touchent les cartonettes, les opercules, la banderole, le plastique qui forme le pot Danette  ou le plateau en carton ondulé qui permet son transport.

Dernièrement, je m'occupe d'un projet beaucoup plus transversal que l'on trouve maintenant en magasin: le lancement et le déploiement du nouveau pot Danone (20 lignes de conditionnement à modifier sur 4 des 5 usines françaises).

Conseillerais-tu la formation Packaging ?

Oui, car elle permet de s'orienter vers le monde l'emballage, mais aussi de se diriger vers d'autres domaines (qualité, matériaux, logistique, gestion de production, ...)